Société

Bénin – conseil national de l’éducation: Luc Gnacadja dénonce le faible taux de femmes

L’ancien ministre béninois, Luc-Marie Constant Gnacadja, s’indigne de la faible représentativité des femmes au sein du conseil national de l’éducation. Il exprime sa déception et invite à faire une bonne place aux femmes qualifiées de la République.

Deuxième Secrétaire exécutif de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (2007 et 2013), Luc Gnacadja n’est pas satisfait de la répartition des postes au sein du conseil national de l’éducation, installé ce mardi 21 janvier 2020, par le président de la République. « On y dénombre à peine 10% de femmes alors qu’il ne manque pas de femmes qualifiées dans ce secteur! », a-t-il écrit sur sa page facebook.

Le conseil national de l’éducation « c’est 29 membres, certains ont été nommés d’autres sélectionnés/élus par leurs pairs “sans tenir compte des contextes et couleurs politiques de chacun”. Et pourtant si peu de femmes! », s’exclame-t-il. Il fait remarquer que le « biais » est profond et qu’il faut que le défi du genre soit relevé pour le développement du pays.

L'actualité en vidéo

4 commentaires

    1. Il ne fait une proposition, il s’attaque aux gens carrément c’est bien différent cher ami @gloire. Du coup j’approuve ce que @fiii dit.
      Ce n’est pas une proposition mais une attaque à des gens qui ont une idée de développer ce milieux. Lui il avait fait quoi en son temps..?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité