Isabel dos Santos @RFI

Angola: Isabel dos Santos inculpée pour fraude

Isabel dos Santos, fille de l’ancien président angolais, Edouardo dos Santos, est officiellement mise en accusation par le procureur général de son pays. Dans sa sortie, il a cité plusieurs chefs d’accusations dont la fraude, le détournement de fonds et le blanchiment d’argent.

C’est désormais officiel, Isabel dos Santos est mise en accusation par le parquet de son pays. Soupçonnée depuis plusieurs mois d’être au cœur d’une bande de corruption ayant grugé son pays, la “princesse de Luanda” devra désormais faire face à la justice angolaise. Selon le procureur général, Helder Pitta Gros, l’épouse de Dokolo Sindika devra répondre des accusations de trafic d’influence, d’abus de biens sociaux et de faux en écritures durant son mandat à la tête du groupe pétrolier public Sonangol qu’elle a dirigé durant 18 mois.

Dimanche dernier, une enquête de dénommée “Luanda Leaks” du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) a révélé de présumés montages financiers et actes de corruption dans des affaires de la femme la plus riche d’Afrique. Celle-ci dénonce sans cesse un montage politique pour tordre le coup à ses ambitions politiques surtout celle de briguer la magistrature suprême de son pays.

Lutte anti-corruption!

Le pouvoir du président Joao Lourenco s’est engagé dans une lutte contre la corruption depuis son arrivée au pouvoir. Les proches de l’ancien président dont ses deux fils Filomeno et Isabel dont poursuivis. Il a également écarté de son cercle fermé, les personnalités réputées fidèles à l’ancien dirigeant qui a géré le pays pendant trois décennies.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.