Algérie : l’ancien premier ministre, Ahmed Ouyahia, de nouveau devant la cour

L’ancien premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, et le ministre de l’Industrie et des Mines, Yousef Yousefi, ont encore été convoqués devant la cour suprême du pays pour des interrogations, a rapporté le site Asharq Al Awsat.

A lire aussi:

Les deux personnalités, tous deux emprisonnés pour corruption, devront répondre à des questions relatives à des prêts accordés à un homme d’affaires, lui aussi emprisonné. Outre Ahmed Ouyahia et Yousef Yousefi, l’ancien ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, détenu depuis cinq mois, a également été convoqué dans la même affaire, a indiqué une source judiciaire à Asharq Al-Awsat. La même source explique que l’enquête avec les trois hauts responsables portait sur leur connexion avec l’usine automobile de l’homme d’affaires Mahieddine Tahkout. Les trois hauts fonctionnaires, pourraient être accusés d’abus de pouvoir et d’octroi de privilèges indus à un homme d’affaires.

En décembre, un tribunal d’Alger avait condamné Ouyahia à 15 ans de prison et Yousefi à 10 ans, dans des affaires de corruption. Ils ont été condamnés pour corruption dans le secteur de l’assemblage automobile et «financement caché» de la campagne de Bouteflika pour un cinquième mandat de cinq ans lors d’une élection qui a été annulée au début de l’année dernière. L’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal a été condamné à 12 ans de prison, tandis que d’autres peines ont été prononcées contre d’anciens ministres et hommes d’affaires.

A suivre en février, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X