« A l’UP, vous ne nous entendiez plus dire à la télé que nous avons recruté tel membre venu de tel parti », Bruno Amoussou

Les cadres de la formation politique « Union Progressiste » ont organisé le samedi 11 janvier 2020 au palais de la gratitude à Abomey Calavi, une conférence de réflexion sur le renforcement du parti. Dans son discours de clôture, le président Amoussou a subtilement affirmé qu’il a une autre démarche autre que celle qui a cours actuellement au sein du Bloc Républicain  pour renforcer sa formation politique.

A lire aussi:

Les responsables à divers niveau et les cadres du parti Union Progressiste se sont réunis le samedi 11 janvier 2020 autour de leur président au palais de la gratitude à Abomey calavi pour réfléchir sur la vie de leur parti. Cette assise vise à faire le point des 12 mois de la création du parti afin de se projeter dans l’avenir. Ces échanges entre les cadres de cette formation politique vise à trouver les voix et moyens de maintenir et de renforcer le statut du plus grand parti de l’échiquier politique national. Dans son discours de clôture, le président Bruno Amoussou a rappelé aux cadres la responsabilité qui est la leur dans le renforcement du parti. Il les invite à parler du parti autour d’eux et à amener les gens à développer l’esprit d’appartenance à cette famille.   » Nous sommes entrain de construire un nouveau parti et ce que je souhaite que nous retenions de cette rencontre, c’est le désir ardent de chacun de nous d’appartenir à l’UP. Appartenir à l’UP, c’est ne plus dire, moi je viens de la RB, moi  je viens du PSD…« .

Faisant allusion à son frère jumeau qui tient depuis un moment sur la place publique la comptabilité de ses nouveaux adhérents, le président du parti Union Progressiste estime que leur perception est autre.  » A l’Union Progressiste, vous ne nous entendiez plus dire à la télévision que nous avons recruté tel membre venu de tel parti. Non, ça ne nous intéresse pas.  Ce que nous voulons, c’est qu’ils arrivent dans la grande famille pour qu’ensemble, nous puissions construire quelque chose. » indique -t-il comme pour dire que l’UP n’encourage que les adhésions libres, pas des débauchages. A en croire le président Bruno Amoussou, l’UP accueille presque tous les jours des adhésions sans qu’elle soit obligée de les clamer sous les toits. «  Il y a des dizaines, des centaine de gens  qui nous rejoignent tous les jours,  si on devait faire ça, on serait tous les jours entrain de déclarer  les arrivants et d’où ils viennent, ça ne nous intéresse pas. » martèle-t-il avant de préciser que l’UP ne veut pas faire de débauchage mais veut travailler avec des gens sur qui elle peut compter.

A suivre en février, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X