Soudan: Omar Al-Bashir encourt la peine de mort

Faisant face à des accusations liées au coup d’Etat de 1989, l’ancien président du Soudan, Omar Al Bashir risque la peine de mort , selon les médias.

Un comité chargé d’enquêter sur le rôle d’al-Bachir dans le coup d’Etat militaire du 30 Juin de 1989, qui l’a porté lui et les islamistes au pouvoir, a été mis en place par le Procureur général Taj al-Ser Al-Ours du Soudan. Selon l’autorité judiciaire, s’il est reconnu coupable d’avoir fomenté le coup, il risque la peine de mort ou la réclusion à perpétuité.

Selon al-Bear, les conclusions du comité serviront de base aux poursuites contre les dirigeants du Mouvement islamique, y compris les civils et le personnel militaire, pour avoir sapé le système constitutionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More