Procès « Biens mal acquis »: quatre ans de prison ferme requis contre Teodorin Obiang

Le procès des “Biens mal acquis” de Teodorin Obiang est rentré dans une nouvelle phase ce lundi 16 décembre. Au cours du réquisitoire, le ministère public a requis 4 ans de prison ferme et 30 millions d’euros d’amande contre le vice-président de la Guinée-équatoriale.

Le ministère public a requis de lourdes peines contre Teodorin Obiang dans le procès marathon de biens mal acquis. Lundi dernier, quatre ans de prison ferme, 30 millions d’euros d’amende et la confiscation des biens saisis, assortis d’un mandat d’arrêt résument la réquisition du ministère public. Ce réquisitoire est bien plus lourd que celui qui avait condamné en première instance, le fils protégé du président à trois ans de prison avec sursis, 30 millions d’euros d’amende avec sursis et la confiscation des biens saisis.

Ceci marque un nouveau tournant dans ce procès très attendu en Guinée Equatoriale. Poursuivit pour blanchiment d’abus de biens sociaux, d’abus de confiance, de détournement de fonds publics et de corruption, le fils du président a vu ses biens confisqués et vendus en enchère en France. Teodorin Obiang détient des véhicules hautes gammes et de luxueuses propriétés dans des quartiers chics de Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.