Présidentielle sous tensions en Algérie: des bureaux de vote saccagés en Kabylie

Les algériens sont appelés aux urnes ce jeudi 12 décembre pour élire le successeur du président Abdelaziz Bouteflika. Ce scrutin contesté a enregistré des incidents dans certaines régions du pays notamment à Béjaïa au nord.

Bureaux de vote saccagés et listes électorales détruites, sont entre autres des incidents enregistrés dans le nord de l’Algérie. Selon des témoins cités par la presse internationale, les opposants au scrutin présidentiel se sont pris au matériel électoral saccageant des “urnes et détruisant une partie des listes électorales“. Située dans la région de Kabylie dans le nord du pays, Béjaïa est une ville frondeuse à cette élection censée rétablir l’ordre institutionnel afin de sortir l’Algérie de l’impasse politique.

Depuis février dernier, le mouvement Hirak a obtenu la démission du président Abdelaziz Bouteflika au pouvoir depuis deux décennies. Le mouvement ne décolère toujours pas mais continue d’accentuer la pression sur le pouvoir du président par Intérim Abdelkader Bensalah et le puissant chef d’Etat-major, le général Ahmed Gaid Salah.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus