Piraterie: les marins enlevés au large du Togo, libérés

Les membres du personnel du pétrolier grec, enlevés au large des côtes du Togo, dans le golfe de Guinée, ont été libérés par leurs ravisseurs, a annoncé le responsable du navire vendredi.

Selon les informations, rapportées par European Products Carriers Ltd, les marins (4 en tout) enlevés par des pirates dans les eaux togolaises, ont été libérés. Selon la même source, l’un des ex otages, de nationalité philippine, est décédé en captivité des suites d’une maladie qu’il aurait contractée. Aucun autre détail n’a été donné sur les circonstances de la libération.

Le pétrolier Elka Aristote a été attaqué le 4 novembre à environ 18 km (11 miles) du port de Lomé. Les pirates ont fui après avoir enlevé deux Philippins, un grec et un géorgien. La société indique que les hommes libérés sont aux mains des autorités togolaises pour un débriefing avant de rentrer chacun dans son pays d’origine. Une enquête approfondie a été ouverte sur la mort du Philippin. Alors que la piraterie a diminué dans le monde, le golfe de Guinée ouest-africain est une zone à haut risque pour les enlèvements et les vols à main armée. Des gardes armés étaient présents sur le bateau grec et ont tenté de repousser les assaillants et l’un d’eux a été blessé, avait annoncé la marine togolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus