Politique

Niger: interdiction de toutes manifestations à Niamey pendant le deuil

Suite à l’attaque tragique d’Inates et aux trois jours de deuil national décrété par le gouvernement nigérien, les autorités de la ville de Niamey ont suspendu toutes les manifestations et animations festives jusqu’au 15 Décembre 2019.

En hommage aux 71 soldats tués mardi lors de l’attaque du camp militaire d’Inates, le gouvernement nigérien a décrété jeudi soir un deuil national de trois jours à compter de ce vendredi 13. Toujours restant dans la même logique, les autorités de la ville de Niamey ont suspendu toutes les manifestations et animations festives jusqu’au 15 Décembre 2019.

« A la suite de la décision du Gouvernement de consacrer trois jours de deuil national, les autorités de la Ville de Niamey invitent la population à respecter ce moment de recueillement pour le repos de nos illustres disparus, cela en évitant touts manifestations, animations festives de jour comme de nuit, dans la ville de Niamey, et ce jusqu’au dimanche 15 décembre  inclus ». peut-on lire dans le communiqué signé par le Président de la Délégation Spéciale (PDS) de la ville de Niamey, Mamoudou Mouctar.

Selon un autre communiqué signé de la même autorité, une demande d’autorisation pour une manifestation prévue pour le dimanche 15 décembre 2019 a été rejetée. Selon nos informations, il s’agirait d’une marche organisée par un Collectif de la société civile, pour dénoncer la présence des forces étrangères sur le territoire nigérien.

Vendredi 13 Décembre, au cours d’une cérémonie émouvante ténue sur le tarmac de l’escadrille nationale de Niamey, les 71 corps, drapés des couleurs nationales, vert, blanc, orange, ont été soigneusement alignés par les sapeurs-pompiers. Au premier rang des corps, celui du commandant de la garnison d’Inates,  Alhassane Anoutab, et ses adjoints, tous morts les armes à la main. Le président Mahamadou Issoufou, chef suprême des armées, a décoré le commandant Anoutab et l’a élevé au grade supérieur de lieutenant-colonel. Il lui a décerné une Croix de Vaillance avec palme à titre posthume. Quant aux 70 autres soldats, ils ont tous été élevés au grade supérieur et décorés.

Cette attaque qui est la plus meurtrière subie par l’armée nigérienne depuis le début des attaques djihadistes en 2015 a ébranlé tout le le pays, mais aussi ses voisins. L’offensive a duré plusieurs heures et mobilisé selon Niamey, des centaines d’assaillants djihadistes. On indiquait de sources concordantes que 57 terroristes ont par ailleurs été tués par l’armée au cours de cette attaque.

2 commentaires

  1. Qu’Allah fasse miséricorde et efface leur péché amine ils sont mort mort en défendant la patrie et la’amour de la patrie fait parti de la foie,qu’allah anéanti les forces satanique et leur soutient d’où qu’ils viennent amine

  2. Mais pourquoi la France s’entête a maintenir ses soldats ? On veut plus qu’ils partent c’est . Malgré tout ce qu’ils ont fait en Afrique ils continuent a semer malheur et désolation dans ce continent . Ça suffit trop c’est trop . Retenez que de l’esclavage , la colonisation en passant par la destruction de la Libye , Centrafrique , le génocide de rouwanda , Biafra , Congo , cote d’Ivoire sans compter les volés , escroquerie avec des dirigeants corronpus et inconscients . Qu’ils partent on ne veux plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité