Niger: 14 militaires tués dans une attaque dans la région de Tillabéri

Des soldats nigériens ont subi une attaque meurtrière mercredi dans la région de Tillabéri dans l’ouest du Niger. Selon un communiqué du ministère du l’intérieur publié jeudi, quatorze militaires ont été tués dans cette embuscade.

Le Niger est une nouvelle fois  ciblé par des groupes armés. Selon le ministère de Mohamed Bazoum, un “convoi composé d‘éléments de la gendarmerie et de la garde nationale escortant des équipes chargées de l’enrôlement électoral dans la commune de Sanam (département d’Abala) a été victime d’une embuscade tendue par des terroristes lourdement armés”. Après des échanges de tirs, sept gendarmes et sept gardes sont décédés. Un garde est porté disparu. Dans le rang des assaillants, le communiqué indique qu’ils ont subi de lourdes pertes sans pour autant préciser le nombre.

Cette attaque qui a visé un convoi de la commission électorale nationale indépendante sème le doute sur la tenue des opérations de vote dans ces régions pour le compte de la présidentielle et des législatives de 2020. C’est dans cette même région des trois frontières que l’armée nigérienne a perdu 71 de ses soldats suite à une attaque dans le camp Inates. Les dirigeants du G5 sahel appellent à plus de coopération au niveau international pour une lutte efficace contre le djihadisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus