La monnaie unique de la CEDEAO ne verra probablement pas le jour en 2020

Les ministres des finances et gouverneurs des banques centrales de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), se sont réunis la semaine dernière pour discuter de la question de la monnaie unique de la communauté. Les conclusions de cette réunion n’augurent d’un avenir flamboyant pour la monnaie unique.

Selon l’agence de presse nigériane NAN, citant Zainab Ahmed, ministre des Finances, du Budget et de la Planification du Nigeria, mis à part le Togo, aucun des pays de la CEDEAO ne respecterait les exigences et critères principaux pour la mise en place d’une monnaie unique sous régionale. Entre autres critères, la commission de la CEDEAO a évoqué des critères de convergence, un régime de change flexible, la lutte contre l’insécurité et la collaboration entre les pays membres de la communauté.

Des 16 pays membres de l’organisation sous régionale, un seul arrive à remplir la majorité des conditions requises. Il va sans dire que l’échéance de 2020 pour la mise en place de la monnaie unique risque de ne pas être respectée. Il faut déjà qu’au moins les autres pays se mettent déjà au pas en attendant la suite du processus d’uniformisation de ladite monnaie.

Le manque de volonté

Selon connectionivoirienne.net, les chefs d’Etat de l’espace communautaire devraient se réunir à Abuja, le 21 décembre prochain, pour examiner les recommandations des ministres des Finances, concernant le régime de monnaie unique proposé pour la sous-région. Cette réunion sera décisive pour le respect ou non de la date buttoir pour quitter la diversité monétaire ouest africaine pour une monnaie unique aux 16. Ce serait un des plus gros exemples de confiance et d’unicité en pays africains.

Cependant, les choses pourraient ne pas être aussi rapides. La probabilité de l’entrée en vigueur de l’ECO (le nom de la monnaie unique) en 2020 est très faible avec la volonté de certains pays francophones d’Afrique de l’ouest de ne pas se séparer de leur monnaie, le CFA. L’initiative d’une monnaie unique ouest africaine est louable, mais apparemment elle ne restera qu’une initiative, du moins, jusqu’à ce que les dirigeants décident d’agir.

1 commentaire
  1. george dit

    de la merde ce journal , il y a aucune info a part des intox , il me semble que le président du bénin avait bien résumé la situation lors de son interview . franchement j’aurais honte à votre place de paraphraser et de publier du vide.
    même une classe de 6 ème ferait mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus