Focus sur les événements marquants de l’année 2019

Dans moins de 24 heures, l’année 2019 sera conjuguée au passé. Avant de clôturer définitivement les 365 jours de cette année, la rédaction de Béninwebtv vous propose un focus sur quelques événements marquants de 2019 allant de la politique à la société passant par l’environnement et la sécurité.

La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi :

Le plus puissant fantôme de l’Etat islamique a trouvé la mort en 2019 après plusieurs années de terreurs en Irak et en Syrie ainsi que dans d’autres régions du monde. Abou Bakr Al-Baghdadi a été tué le 26 octobre 2019 dans un raid américain à Idlib au nord de la Syrie. L’annonce de sa mort par Donald Trump a été perçue comme une glorieuse victoire dans la lutte contre le djihadisme et l’extrémisme violent.

Crash d’Ethipian Air Lines:

2019 est une année de cauchemar pour le constructeur aéronautique américain Boeing. Le 10 mars 2019, le vol 302 Ethiopian Airlines reliant Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie, à Nairobi, celle du Kenya s’est écrasé six minutes après son décollage. Cet accident a couté la vie à 157 personnes d’une trentaine de nationalités. Ce drame, ajouté au crash de Lion Air Lines (189 morts) en octobre 2018, a plongé Boeing 737 MAX est cloué au sol à travers le monde entier.

6ème Ballon d’Or de Leonel Messi :

C’est sans doute l’événement sportif le plus commenté de l’année 2019. La star argentine, Leonel Messi a remporté son 6ème Ballon d’Or devenant l’unique joueur à détenir ce record. Le 2 décembre dernier, le buteur Albiceleste a remporté la plus grande distinction footballistique individuelle de l’année décernée par France Football. Si le capitaine du FC Barcelone l’estime heureux, plusieurs observateurs trouvent que cette récompense devrait revenir à un autre joueur dont le sénégalais Sadio Mané.

Mis en accusation de Donald Trump (Impechment) :

C’est le grand dossier politique aux Etats-Unis depuis quelques mois. Après Russiagate, Donald Trump n’a pas pu échapper aux accusations de la chambre des représentants. Le 18 décembre, le 45ème président des USA a été mis en accusation pour abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. Même si la procédure n’a aucune chance d’aboutir au sénat, l’histoire retiendra que le milliardaire newyorkais est le troisième chef d’Etat US mis en accusation après Bill Clinton et Richard Nixon.

Hirak en Algérie :

Le grand mouvement de contestation en Algérie débuté le 16 février 2019 avait pour objectif barrer la voie à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika. A la démission du vieux dirigeant de 82 ans, le mouvement s’est transformé en une révolution exigeant le départ des caciques du régime qui ont cautionné les deux décennies de Bouteflika. Le Hirak n’a pas daigné fléchir devant les répressions violentes. Il appela au boycott de la présidentielle qui a porté au pouvoir l’ancien premier ministre Abdelmadjid Tebboune le 12 décembre dernier.

La chute d’Omar el Béchir :

L’augmentation du prix du pain a coûté le fauteuil présidentiel à Omar el-Béchir. Après plusieurs mois de manifestations contre son régime, le dirigeant lâché par l’armée a été contraint de quitter son poste après trois décennies à la tête du Soudan. Condamné par la justice de son pays, l’ex-dictateur purge deux ans de résidence surveillée à Khartoum. Il sera également attendu sur rôle dans les crimes de guerre commis au Darfour.

Terrorisme au sahel :

Cette année, les groupes armés ont accru leur force de nuisance dans les pays du G5 sahel. Le Niger a été sèchement frappé au camp militaire d’Inates avec 71 soldats tombés au front. Au Mali, c’est le camp militaire à Indelimane qui a été ciblé, 49 soldats sont morts. Au Burkina Faso, c’est l’attaque contre le camp d’Arbinda et celle de la société Semafo qui retiennent les attentions. 38 morts et 60 blessés, c’était le bilan de cette attaque contre la société minière. A Arbinda, l’armée burkinabè avait neutralisé 80 terroristes. La majorité de ces attaques ont été revendiquées par la branche ouest-africaine du groupe Etat islamique.

Acquittement de Laurent Gbagbo :

L’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son filleul Charles Blé Goudé ont été acquittés en janvier 2019 par les juges de la cour pénale internationale après sept ans passés derrière les barreaux pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Le procureur de la CPI, la gambienne Fatou Bensouda a fait appel de la décision de mise liberté. Mais en attendant l’issue de cet appel, le natif de Gagnoa et son ex-ministre de la jeunesse sont en liberté conditionnelle respectivement à Bruxelles et à La Haye.

La mort de Dj Arafat :

La musique africaine a perdu l’une des ses portes étendards en 2019. Ange Didier Houon alias Arafat DJ a succombé à ses blessures lors d’un accident de circulation survenu le 12 aout 2019 à Abidjan. Il fut inhumé le 31 aout au cimetière de Williamsville dans la capitale ivoirienne. Son décès continue de faire parler les réseaux sociaux cinq mois après.

Nouvelle monnaie Eco :

Réunis en sommet ordinaire à Abuja le 29 juin dernier, les chefs d’Etat de l’espace CEDEAO ont entériné la nouvelle monnaie « Eco ». Le 21 décembre dernier, Alassane Ouattara a mis officiellement fin à la monnaie coloniale, le franc CFA. « Par un accord avec les autres chefs d’État de l’UEMOA, nous avons décidé de faire une réforme du franc CFA» a déclaré l’ivoirien avant d’ajouter que la nouvelle monnaie entrera en vigueur en juillet 2020.

Notre Dame de Paris en feu :

La cathédrale Notre-Dame de Paris a été ravagée par un incendie majeur les 15 et 16 avril 2019 pendant près de 15 heures. Ce sinistre à grande ampleur avait fait réagir le monde entier. Le président français, Emmanuel Macron a dit vouloir reconstruire la cathédrale en cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus