Expulsion de Nathalie Yamb de Côte d’Ivoire: c’est l’avocat de Ouattara qui a donné l’ordre

Expulsée de la Côte d’Ivoire pour « des activités incompatibles aux intérêts de la nation », Nathali Yamb revient sur la procédure de son expulsion.

Convoqué à la préfecture de police à Abidjan en Côte d’Ivoire où elle résidait, la panafricaniste Nathalie Yamb a été interrogée lundi puis expulsée du pays directement après avoir quitté les locaux de la police. Répondant à un tweet d’un internaute indigné qui indique que « le juge qui a expulsé @Nath_Yamb n’est pas coupable c’est la France, je trouve ça idiot », la Suisso-Camerounaise a tenu à apporter des clarifications.

« Ce qui est idiot, c’est de dire qu’un juge m’a expulsée. Aucun juge ne m’a expulsée. Aucun procureur ne m’a interrogée. Le préfet de police recevait ses instructions/questions en direct au téléphone devant moi de Me Soungalo, l’avocat de Alassane Dramane Ouattara ». Il va sans dire que Yamb n’a jamais eu l’occasion de se défendre face aux accusations portées contre elle et qu’en réalité elle n’aurait été condamnée que sur l’humeur d’un homme et non sur décision d’une institution légale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus