Échange de prisonniers entre l’Iran et les Etats Unis sur fond de vives tensions

Alors que les tensions entre les Etats Unis et l’Iran sont à leur paroxysme, les deux pays ont trouvé le moyen de procéder à un échange de prisonniers samedi, rapporte Telegraph.

On dirait que Washington et Téhéran ont trouvé le moyen de négocier autre chose que l’accord sur le nucléaire. Samedi, les autorités iraniennes ont annoncé la libération du scientifique iranien Massoud Soleimani par les États-Unis, peu de temps avant que Washington ne déclare que le chercheur américain Xiyue Wang rentrait chez lui. Il s’agit en réalité d’un échange de prisonnier négocié avec la médiation de la Suisse.

“Heureux que le professeur Massoud Soleimani et M. Xiyue Wang rejoignent leurs familles sous peu”, a tweeté le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. “Un grand merci à tous ceux qui sont engagés, en particulier au gouvernement suisse”, qui s’est occupé des intérêts américains en Iran en l’absence de relations diplomatiques, a ajouté M. Zarif.

Des confirmations

L’agence de presse étatique IRNA a déclaré que M. Soleimani avait été “libéré il y a quelques instants après un an de détention illégale et remis aux autorités iraniennes en Suisse”. Dans un communiqué publié à Washington, le président américain Donald Trump a déclaré qu ‘“après plus de trois ans de détention en Iran, Xiyue Wang retourne aux États-Unis”.

M. Wang, un Américain d’origine chinoise, purgeait depuis 10 ans des accusations d’espionnage en Iran. Candidat au doctorat en histoire à l’Université de Princeton, il avait fait des recherches sur la dynastie iranienne Qajar lors de son emprisonnement en août 2016, indique Telegraph.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus