gaetane

Côte d’Ivoire: nouveau rebondissement dans le dossier « Nathalie Yamb »

Les autorités de Côte d’Ivoire ont expulsé lundi, la conseillère de Mamadou Koulibaly, candidat de LIDER à la présidentielle de 2020, Nathalie Yamb.  Raison avancée : « activités incompatibles avec les intérêts nationales »; cependant un autre motif plus claire a été dévoilé. 

La Côte d’Ivoire reproche à Nathalie Yamb d’avoir tenu des propos ayant porté atteinte aux militaires. En effet, la Suisso-Camerounaise, avait tweeté, suite à l’accident de deux hélicoptères ivoiriens la semaine dernière, « comme on veut toujours tout imiter chez les Français: Deux hélicoptères se télescopent à l’aérodrome de Katiola lors de la visite d’Etat de Ouattara dans le Hambol … 40 millions de dollars bousillés ». Cette réaction n’aurait pas été du goût des autorités qui ont considéré qu’il s’agit d’une insulte aux militaires.

« Nous pensons que les propos de Mme Yamb ont porté atteinte à la dignité des militaires ivoiriens. C’est un motif suffisamment grave pour lui notifier sa reconduite à la frontière », a dit M. Sidi Touré, le porte-parole du gouvernement, évoquant des « propos malveillants sur les réseaux sociaux qui ont été écrits véritablement au mépris de la compassion que devraient mériter ces différents militaires », suite à cet accident, rapporte connectionivoirenne.net. Il va sans dire que la raison de l’expulsion n’aurait rien à voir avec ses prises de positions contre le régime ni contre la France. Cependant, le doute persiste sur des motifs que certains qualifient de prétexte pour se débarrasser d’une critique avant la visite prochaine de Macron en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus