Côte d’Ivoire: Guillaume Soro échappe de justesse à une arrestation

En destination pour la capitale ivoirienne à bord d’un jet privé ce lundi 23 décembre 2019, l’ancien premier ministre ivoirien Guillaume Soro a du rebrousser chemin pour atterrir à Accra, la capitale ghanéenne. Aux dernières nouvelles, un mandat d’arrêt aurait été émis contre lui en Côte d’Ivoire.

Embarqué depuis Paris ce lundi, le « Bombardier Challenger 604 » qui transportait le président de Générations et peuples solidaires (GPS) s’est contre toute attente posé à 14h30 (GMT) au Ghana au lieu de se rendre à Abidjan comme prévu. Selon ses proches, la décision de se poser au Ghana a été prise en raison des conditions sécuritaires qui, disent-ils, ne sont plus réunies.

« Nous avons pris cette décision alors que l’avion était au-dessus du Mali. L’avionneur a alors proposé de le dérouter vers Bamako ou Accra, avant d’opter pour la capitale ghanéenne », confie un proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale à connectionivoirienne.net. Ce dernier devrait y passer la nuit avant de décider s’il se rend dans un autre pays, comme le Togo, ou s’il regagne Abidjan.

Mandat d’arrêt contre Guillaume Soro…

De sources concordances, il est annoncé que les autorités ivoiriennes aurait émis un mandat d’arrêt contre Guillaume Soro pour tentative de déstabilisation et détournement de deniers publics. Faudrait-il le préciser, le domicile de Guillaume Soro, à Marcory, a été pris d’assaut ce lundi par d’important dispositif sécuritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus