Clôture de la 3ème édition des journées nationales de la gouvernance: quid des recommandations ?

Clap de fin ce mercredi 11 Décembre 2019 sur la 3ème édition des Journées Nationales de la Gouvernance. Cette édition s’est achevée sur d’importantes recommandations relatives à la nécessité de faire de l’éducation à la citoyenneté, une priorité dans les différents curricula de formation.

Objectif atteint pour le président de l’autorité nationale de lutte contre la corruption, Jean-Baptiste Elias. Les rideaux sont tombés sur la troisième édition des Journées Nationales de la Gouvernance. Une édition qui s’est achevée sur plusieurs recommandations. Ces recommandations sont relatives à la nécessité de faire de l’éducation à la citoyenneté, une priorité dans les différents curricula de formation. Le but visé par les organisateurs de l’édition 2019 des Journées Nationales de la Gouvernance, ouvertes le mardi 10 Décembre 2019, est d’inverser les tendances actuelles de la corruption et de ses corollaires au Bénin.

Pour ce faire, il a été recommandé entre autres:

  • l’introduction, dans les curricula de formation des établissements secondaires techniques et professionnels, des cours sur l’éducation à la citoyenneté;
  • la mise en place d’un programme d’orientation professionnelle préventive des apprenants en vue de réduire le taux de déperdition, de déscolarisation et d’échec scolaire dans l’enseignement secondaire;
  • le renforcement de la compétence des acteurs du sous-secteur de l’enseignement maternel en terme d’éducation à la citoyenneté;
  • l’implication des acteurs du système éducatif dans les alternatives éducatives pour que les déscolarisés ne tombent pas dans les rues;
  • la création de concours d’art oratoire sur la citoyenneté ainsi que la mise sur pied d’une journée universitaire de la citoyenneté;
  • la création des clubs d’éveil à l’éducation citoyenne en s’appuyant sur les modèles existant notamment les points focaux déjà installés par l’ANLC dans toutes les communes du Bénin et les centres partenaires du FONAC et de l’Ong Alcrer.

Ces différentes recommandations, rassure le président de l’autorité nationale de la lutte contre la corruption, seront transmises aux différentes autorités concernées et qu’un mécanisme de suivi de ces recommandations sera réalisé dans la perspective d’une évaluation avant les Journées Nationales de la Gouvernance 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus