Brésil: Jair Bolsonaro gracie les agents de sécurité condamnés pour homicide

Le président brésilien Jair Bolsonaro a gracié mardi 24 décembre, plusieurs agents de sécurité condamnés pour homicides involontaires. Il s’agit de la toute première grâce présidentielle du dirigeant conservateur.

Le président brésilien Jair Bolsonaro a signé un décret présidentiel portant sur la remise en liberté des agents de sécurité incarcérés pour homicides involontaires. Dans le décret du dirigeant, le nombre de policiers et de militaires concernés par le pardon n’a pas été précisé. C’est pour la première fois que le successeur de Michel Temer accorde sa grâce à veille des fêtes de fin d’année.

Cependant, les personnes condamnées pour des faits de corruption, les cas de torture, de viol, de terrorisme, des infractions disciplinaires graves ou de vol sont exemptées de cette grâce. Pour Sergio Moro, c’est la nouveauté qu’apporte le président conservateur contrairement à ce qui se faisait par le passé. Militaire de carrière, Jair Bolsonaro avait envoyé au parlement un projet de loi qui promettait l’impunité aux policiers et aux soldats engagés dans des opérations de maintien de l’ordre. Après examen, le Congrès avait rejeté le projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus