A la UneAnalyse

Bénin – Vie des partis politiques: de quel côté de la résistance se situe Paul Hounkpè ?

Le mal qui guette le parti des forces cauris pour un Bénin émergent serait-il semblable à celui qui a emporté dans ses flots le parti de la Renaissance du Bénin et le parti social démocrate ? En tout, malgré la négation sur l’existence d’une division interne par certains responsables, les symptômes du malaise se révèlent de plus en plus au grand jour.

Les dernières sorties politiques du parti des forces cauris pour un Bénin émergent  laissent transparaître la corrosion qui a entamé son oeuvre au sein de cette formation politique emblématique. Le premier symptôme qui révèle l’état maladif de ce parti malgré le colossal effort que s’imposent les responsables pour faire croire à une hypothétique union est le doublon au niveau des responsabilités. Au terme des dernières démarches au niveau du ministère de l’intérieur, démarche ayant conduit à l’obtention d’une existence juridique, l’ancien ministre Paul Hounkpè cumule les portefeuilles du secrétaire exécutif national du parti et celui du porte parole, le dernier poste étant autrefois occupé par l’honorable Nourénou Atchadé. Ce dernier se réclame d’ailleurs être toujours le porte parole et le responsable chargé de la communication du parti.

L’une des manifestations de ce malaise est la confusion semée dans l’opinion lors de la dernière activité politique de la résistance  à Parakou. Alors qu’un communiqué publié sur les réseaux sociaux annonçait la mobilisation des militants de la résistance dans la cité des kobourou, un autre communiqué signé de l’ancien ministre Paul Hounkpè vient remettre en cause le communiqué officiel de la résistance.  Le second niveau de malaise, l’aile Hounkpè- Yarou désormais considéré par les responsables de la résistance comme des taupes ne sont plus invités aux instances de décisions des forces de résistance.

De quel côté se situe Paul Hounkpè et consorts dans la résistance ?

Depuis l’obtention du récépissé définitif du parti des forces cauris pour un Bénin émergent (fcbe), suite à un congrès non médiatisé qu’aurait tenu Paul Hounkpè et son camp, ce dernier ne participe plus à aucune activité du parti aux côtés des forces de la résistance. Au moment où l’autre camp participait au dialogue de la résistance, l’ancien ministre de la culture de Boni Yayi était au dialogue politique convoqué par le chef de l’Etat alors que le parti dans un conclave avait décidé de ne pas participer à ce dialogue.

Le communiqué produit pas son soin et niant la tenue d’une rencontre de la résistance à Parakou est perçue comme beaucoup de militant du parti comme de la démobilisation. Mieux, à Parakou, les responsables du parti FCBE ont accusé le pouvoir en place de vouloir « nommer » les responsable de leur parti politique. Ils dénoncent le communiqué de l’ancien ministre de la culture comme voulant empêcher la rencontre de Parakou afin que le pot au rose ne soit découvert.

En tout état de cause, il est difficile de dire aujourd’hui avec certitude ce qui se passe vraiment à l’intérieur du parti des forces cauris pour un Bénin émergent. Mais une chose est certaine, il y a désormais au sein de cette formation politique deux tendances qui semblent s’opposer. Des signes avant coureur dont l’aboutissement est la plupart du temps la déliquescence de la formation politique.

L'actualité en vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité