Bénin: la gestion du Maire Luc Atrokpo mise à l’index par des conseillers

Le Maire de la Commune de Bohicon, Luc Atrokpo est dans le collimateurs de certains conseillers communaux de la ville. Ceux-ci mettent en cause sa gestion et exigent une meilleure gouvernance de la ville.

Un groupe de trois conseillers communaux ont exigé du maire Luc Atrokpo, une meilleure gouvernance de la ville carrefour. C’était ce vendredi 29 Novembre 2019 à la faveur de la 4ème session ordinaire de l’année. Pour Sylvestre Adognibo, conseiller communal de Bohicon et porte parole des conseillers mécontents, le rapport d’activités du quatrième trimestre du maire Luc Atrokpo, et le projet du budget primitif 2020 votés, contiennent des irrégularités. Malgré le point mis sur lesdites irrégularités qui seraient contenues dans le rapport, il fut voté par le conseil communal.

Selon Sylvestre Adognibo, les réalisations physiques issues des 3 milliards obtenus par la Commune au titre de l’année 2019 sont introuvables. ” A part les projets du gouvernement, les projets financés par le PAURAD, et autres projets portés par les partenaires au développement, aucune autre réalisation attenant au budget 2019 de trois milliards n’est visible sur la commune” ont martelé ces conseillers; selon des propos rapportés par l’ABP. Le point de la mobilisation des recettes faites en fin novembre 2019 s’élève à 67 millions 220 mille 575 F CFA, sur un budget de fonctionnement de 1 milliard 200 mille; ont fait remarquer les conseillers éclairés; pour utiliser leur propre appellation. Une situation qu’ils considèrent comme une fuite de capitaux malgré l’instauration d’un guichet unique pour la ville.

Par ailleurs, Sylvestre Adognibo soutenu par ses deux collègues: Norbert Guédézounmè, Delphin Fonhan dénoncent également ce qu’ils appellent le bradage des réserves administratives de la ville et mettent au défi quiconque pourrait identifier la moindre réalisation financée par le budget communal de Bohicon. Il dénoncent en outre une réforme qui serait en cours pour mettre en vente les matériels de la mairie. ” Comme ils sont en fin de mandat, ils veulent vendre les matériels de la mairie avant de partir pour créer exprès des difficultés à l’équipe qui va éventuellement s’installer ” dénoncent-t-ils. Déterminés à changer la donne, ces conseillers se disent prêts pour  saisir les instances compétentes, pour mettre un terme à cette réforme visant à liquider des matériels de la mairie.

 

1 commentaire
  1. AHIZIMANGNON dit

    Huumm! Du courage! mes chers conseillers nous populations de bohicon nous voyons bien ce que fait ce maire en terme de gestion (mamadou et bineta) avec quelques conseillers dont l’achat de conscience lors des votes du conseil. On dit de lui bon maire en gestion or depuis 2015 la place des spectacles n’est jamais achevée& en 2009à 2016 les 80000fcfa dite frais de viabilisation payer par chaque acquéreur de parcelle sont allé a quel fins on jamais viabiliser et on n’est resté sans eau et l’électricité taux sur la gar routière de bohicon dont armand gansè était le gestionnaire.Armand gansè invité a venu s’expliqué sur les font collecté jamais dit où sontpassé tous ces fonts.venez a adamé-ahito reserve administrative du commisariat de l’arrondissement 2 non loin du marché faisant limite avec la circonscription scolaire de bohicon est bradé en faveur d’une dame j’invite le chef de l’état sans complesance à agir

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More