Bénin – escroquerie, faux et usage de faux en écriture: la Criet condamne neuf personnes

Ils sont au total neuf personnes impliquées dans des affaires louches. Présentées devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme lundi 9 décembre, elles ont écopé chacune d’une peine d’emprisonnement et des amendes.

La deuxième chambre correctionnelle de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, statuant publiquement et contradictoirement, a condamné neuf individus impliqués dans des dossiers d’escroquerie par usage d’un système informatique ou réseau de communication électronique, de détention de substances psychotropes, d’abus de confiance aggravée, de détention et d’usage de faux billets de banque et de faux en écriture privée.

Les cinq dossiers dans lesquels ils sont impliqués ont été vidés par la cour ce même jour. Au final, chacun d’eux a écopé de sa peine, en vertu du délit commis. Les peines vont de deux à cinq ans d’emprisonnement ferme. Ils auront également à verser une amende au trésor public ou à purger cette peine pécuniaire derrière les barreaux. Précisons que la cour a été présidée par Cyriaque Dossa, le ministère public représenté par Célestin Kponnon. Guillaume Lally et Richard Limoan ont été les accesseurs.

1 commentaire
  1. la rupture dit

    L’idéal aurait été de publier les noms de ces divorcés sociaux car en mettant l’embargo sur leurs noms, vous encouragez les autres à continuer de commettre leurs forfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus