Bénin: après l’expulsion d’Oliver Nette, l’Union européenne en passe de répliquer

Les autorités béninoises ont déclaré, le 20 novembre dernier, l’ambassadeur de l’Union européenne, Oliver Nette, personna non gratta. Il a été sommé de quitter avant le 1er décembre. L’Union européenne semble dans la dynamique de la réciprocité.

L’ambassadeur du Bénin près la Bruxelles serait sur une chaise éjectable. En tout cas, selon les sources de La Lettre du Continent de ce 18 décembre, le tout nouveau haut représentant pour les affaires étrangères et européennes, Josep Borrell, ne veut pas se laisser faire. Il est favorable à l’expulsion de l’ambassadeur béninois Zacharie Richard Akplogan de Bruxelles.

Josep Borrel prévoit une réunion de tout son cabinet courant cette semaine afin de donner une suite à cette folle envie de plusieurs pays de l’Union européenne. En deux ans, six ambassadeurs de l’Union ont été expulsés du continent noir. Peut-être que c’est un début de la rupture temporaire des relations entre le Bénin et l’union européenne.

Il faut rappeler qu’Oliver Nette a été expulsé parce qu’il se serait ingéré dans les affaires internes du pays. Le porte-parole du gouvernement a déclaré qu’il a participé aux activités “subversives”. Déjà quatre ambassadeurs du Bénin ont reçu des demandes d’explication. Il s’agit des ambassadeurs du Bénin en Allemagne, en France, en Belgique et en Hollande.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.