Algérie: fin de la campagne pour la présidentielle du 12 décembre

La campagne électorale pour la présidentielle du 12 décembre a pris fin ce dimanche 8 décembre. Certains candidats ont animé des conférences de presse appelant les électeurs à se rendre massivement aux urnes le jeudi 12 décembre prochain.

Les cinq candidats à la présidentielle du 12 décembre ont mis un terme à la campagne électorale lancée initialement le 17 novembre dernier. Pendant trois semaines, ils ont pu décliner leur programme à travers des meetings dans les différentes contrées du pays. Ce dimanche à partir de minuit, la loi impose un silence électoral de trois jours avant la tenue du vote. Dans cette période, aucun candidat n’est autorisé à mener une quelconque activité publicitaire.

En lice, cinq personnalités qui ont participé d’une manière ou d’une autre au régime d’Abdelaziz Bouteflika. Il s’agit de: Ali Benflis, Abdelmajid Tebboune, Azzedine Mihoubi, Abdelaziz Belaid et Abdelkader Bengrina. Selon plusieurs observateurs internationaux, les derniers développements créditent l’ancien ministre de la culture Azzedine Mihoubi, désormais grand favori du vote au grand dam des anciens premiers ministres Ali Benfils et Abdelmadjid Tebboune.

Vote anticipé!

Dès samedi, la diaspora algérienne a ouvert le bal du scrutin depuis son consulat à Saint-Etienne en France. Des manifestants se sont pointés devant la représentation pour dénoncer une “mascarade“. Dans ce climat de rejet orchestré par le mouvement hirak, l’on s’inquiète pour le vote du jeudi 12 décembre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus