Victime de diffamations et de critiques acerbes, Meghan Markle contre-attaque

La duchesse Meghan Markle est fatiguée de supporter les critiques de la presse britannique. Elle a donc décidé de faire face aux médias.

Meghan Markle a plusieurs fois été critiquée par les tabloïd. Choquée, l’épouse du prince Harry cherche à lever un coin de voile sur cette situation. Pour ce faire , la maman du royal baby Archie a fourni des documents, par l’intermédiaire de ses avocats, dans le cadre de son procès contre Associated Newspapers (propriétaires du Daily Mail and Mail on Sunday ). Le média indique que l’équipe juridique de Meghan affirme que le couple n’a pas acheté une baignoire en cuivre de 6 500 dollars, une isolation phonique d’un avion d’une valeur de 650 000 dollars, ni un studio de yoga, une orangerie ou un court de tennis. Mieux, Meghan ne dispose pas d’une « aile invitée » pour que sa mère, Doria Ragland, y reste lors de ses visites.

Pour ce qui est de la lettre manuscrite à son père, l’équipe juridique de Meghan affirme que la publication n’a publié que « près de la moitié du contenu réel », bien qu’elle ait prétendu qu’elle partageait la lettre dans son intégralité. «Les parties omises témoignent de l’attention portée par la revendicatrice à son père et à d’autres personnes, ainsi que de son inquiétude face aux médias tabloïd britanniques exploitant son père», peut-on lire dans les documents juridiques.

L’accent a été mis selon People , sur plusieurs autres détails de la vie de Meghan depuis son entrée dans la famille royale notamment les questions sur la santé de Tomas Markle , géniteur de Meghan, les mensonges allégués à son sujet, ainsi que la récente rénovation de Frogmore Cottage par Prince Harry, sa lettre manuscrite à son père Thomas Markle et sa fête de naissance à New York, sur l’invitation de sa sa mère Doria Ragland et bien d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus