Paul Kagamé menace contre toute tentative de déstabilisation du Rwanda

Paul Kagamé a lancé un sévère avertissement à l’endroit de ceux qui conspirent pour déstabiliser son pays. Le Président Rwandais a averti aussi toutes les personnes soutenues par des forces étrangères ou autres, qu’elles paieront un lourd tribut à vouloir mener des actions nocives contre le Rwanda.

Alors qu’il prononçait un discours au parlement Rwandais à Kigali dans le cadre de l’investiture de nouvelles personnes nommées ministres et officiers supérieurs, le président Rwandais Kagamé a fait des mises en garde menaçantes. “Je tiens à avertir certaines personnes parmi nous qui se cachent derrière des choses différentes. Elles se cachent derrière de la politique, de la démocratie et de la liberté que nous voulons réellement”, a déclaré Kagamé. “Nous allons augmenter les coûts pour quiconque veut déstabiliser notre sécurité”, a-t-il déclaré, ajoutant que les coûts seraient “très élevés”.

Le président indique aussi qu’il ne lésinera pas sur les moyens pour défendre l’ordre et la sécurité dans son pays. “Les personnes derrière cette absurdité et même soutenues et félicitées par des personnes de l’extérieur, et devenant excitées, vont faire face à la dure”, a déclaré Kagamé. “Les personnes impliquées, mieux vaut les nettoyer très vite.” Le ministre nouvellement nommé de la Sécurité intérieure, Patrick Nyamvumba, la ministre de l’Environnement, Jeanne d’Arc Mujawamariya et la ministre des Sports, Aurore Mimosa Munyangaju, ont prêté serment lors de la cérémonie. Le chef d’état-major des forces de défense rwandaises, Jean Bosco Kazura, et d’autres hauts responsables de l’armée ont également ont sacrifié à la même tradition à la même occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.