Nigéria – Bénin – Niger: un accord trouvé à Abuja pour susciter l’ouverture des frontières

Ce jeudi 14 novembre 2019 des ministres nigérians, béninois et nigériens ont tenu une rencontre tripartite à Abuja sur la fermeture des frontières nigérianes. Cette séance de travail annoncée par la Cedeao dans le communiqué final de son dernier sommet extraordinaire, a permis aux trois parties de parvenir à un accord qui pourrait pousser le Nigéria à sauter dans peu de temps le verrou posé à ses frontières depuis plus de deux mois.

Les ministres des Finances, des Affaires étrangères, du Commerce et de l’Intérieur du Nigéria, du Bénin et du Niger ont pris d’importantes décisions hier à l’issue de leur conclave qui aussi connu la présence des autorités douanières. Selon le communiqué final rapporté par le quotidien L’événement Précis, les trois pays ont décidé de la création d’un Comité de suivi et d’évaluation. Composé des autorités ministérielles, douanières et sécuritaires des trois pays, ce Comité a pour rôle principal de renforcer la répression des marchandises de contrebande. Il est aussi chargé de la mise en oeuvre du mandat adopté par le comité mixte de lutte contre la traite des êtres humains.

Un deuxième Comité a été aussi mis en place. Ce dernier est chargé de travailler pour la facilitation du commerce entre les trois pays. L’objectif principal est de promouvoir le commerce intrarégional entre les trois pays. En ce qui concerne la circulation des ressortissants des trois pays, la réunion tripartite a décidé de veiller à ce que ces derniers puissent librement voyager sur présentation des documents valides reconnus par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

Création d’une patrouille frontalière mixte

Les autorités des trois pays ont aussi décidé de créer une patrouille mixte. Elle sera composée de la police, les douanes et des services de l’immigration des trois Etats concernés. Les membres de ladite patrouille sont invités à se retrouver dans quelques jours pour retenir les modalités de fonctionnement et faire des propositions pour l’ouverture des frontières.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus