La signature de l’avenant 4 de la convention entre l’Etat béninois et Nocibe autorisée

Le conseil des ministres a autorisé la signature de l’avenant N°4 à la convention minière du 20 mars 2009 signée entre l’Etat béninois et la société Nocibé (nouvelle cimenterie du Bénin).

A l’arrivée du régime de la rupture, la nouvelle cimenterie du Bénin a été contactée pour régulariser la situation qui n’arrangeait nullement le trésor public. Cela a été récupéré par certains politiciens. Mais, le gouvernement, dans le souci de la transparence, revient sur le dossier avec des avancées notables. Selon le compte rendu du conseil des ministres, les faveurs accordées à la société étaient en déphasage avec les normes réglementaires légales communautaires voire internationales. C’est ce qui a justifié la modification de certaines clauses de la convention signée en 2009.

Les dirigeants de l’entreprise ont accepté les réformes indiquées à ce sujet. Les négociations engagées fin décembre 2016 entre les deux parties ont finalement abouti le 9 octobre 2019 à un accord de signature d’un avenant. Le gouvernement a autorisé la signature dudit accord qui entre en vigueur dès la signature de l’avenant. Ce qui pourra relancer la concurrence sur le marché au grand bonheur des populations qui désirent sortir des bâtisses de terre.

3 commentaires
  1. Max la menace dit

    QUEL SERAIT ALORS LE NOUVEAU PRIX DE LA TONNE DE CIMENT ??????

    1. KODJO Edo dit

      Peut on avoir la nouvelle convention qui met en exergue les nouvelles taxes à liquider et à payer par NOCIBE?
      Mslts

  2. KODJO Edo dit

    Peut on avoir la nouvelle convention qui met en exergue les nouvelles taxes à liquider et à payer par NOCIBE?
    Mslts

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus