La justice suédoise abandonne les charges contre le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange

Les accusations de viols à l’encontre du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange ont été abandonnées ce mardi 19 novembre par le paquet suédois.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange n’encourt plus de peine de prison dans l’affaire de viol présumé dont il fait objet bien avant son arrestation en mai dernier à l’ambassade d’Equateur à Londres. En conférence de presse ce mardi, la procureure adjointe en charge de l’affaire a dit avoir abandonné les charges. « J’ai convoqué cette conférence de presse pour annoncer ma décision de classer sans suite l’enquête » visant l’Australien, a annoncé la procureure en chef adjointe, Eva-Marie Persson. « Tous les actes d’enquête ont été épuisés (…) sans apporter les preuves requises pour une condamnation », ajoute-elle.

Accusé d’agression s3xuelle en Suède par une femme dont les faits remontent en 2010, Julian Assange n’a jamais comparu devant la justice suédoise. La femme accuse l’Australien d’avoir tenu un rapport s3xuel pendant qu’elle dormait et sans préservatif, alors qu’elle lui avait refusé tout rapport non protégé à plusieurs reprises. Julian Assange a toujours nié les faits de viol, soutenant qu’elle était consentante et avait accepté de ne pas utiliser de préservatif. Contre toute attente, c’est une première victoire pour l’australien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More