Johnny Hallyday: son héritage réduit à une très grosse dette fiscale

Après deux ans de rude bataille juridique qui l’oppose à David Hallyday et Laura Smet, les aînés du rockeur, autour de l’héritage de leur père, Johnny Hallyday, la veuve Laeticia a changé de stratégie. Mais tout porte à croire, que la raison de ce changement radicale pourrait bien être l’énorme dette fiscale du taulier.

Quand on ne sait pas où on va, il faut savoir d’où on vient. Et ça, la veuve Laeticia Hallyday en est consciente. “Je choisis la paix” a-t-elle annoncé sur instagram après plusieurs mois de bataille pour l’héritage de Johnny Hallyday. Elle renonce ainsi à son appel de la décision du tribunal de Nanterre de mai 2019 qui s’était déclaré compétent pour statuer sur le conflit qui entoure le testament du rockeur. “Il est temps aujourd’hui d’éclaircir et d’apaiser, dans un dialogue constructif et serein, les incompréhensions et les querelles qui ont maintenant trop duré”, pouvait-on lire dans sa publication. Depuis, les avocats des deux partis auraient décidé de se rencontrer pour poursuivre les négociations.

Un héritage réduit à une dette fiscale…

Le patrimoine de Johnny Hallyday est composé entre autres de sa villa à Saint-Barthélemy estimée à 15 millions d’euros, ses deux maisons à Los Angeles d’une valeur de 13 millions et sa villa à Marnes-la-Coquette, qui vaut “entre 8 et 10 millions d’euros” s’élève à 40 millions d’euros, auquel s’ajoutent 3 millions de biens mobiliers divers comme ses voitures et motos a indiqué un notaire international cité par Programme TV. “Lorsqu’il y a un conjoint survivant et des enfants d’une précédente union, le conjoint survivant, si aucun testament n’a été établi, a droit à un quart de la succession. Et les trois quarts de la succession reviennent à tous les enfants par parts égales”, va expliquer Jean-François Humbert, président du Conseil supérieur du notariat, sur la chaîne infos et rapporté par la même source.

Mais cet héritage est également réduit à une dette fiscale colossale. Il s’agit selon une source contactée par BFMTV d'”une somme susceptible d’évoluer avec les intérêts” qui équivaut à une dette de pas moins de 30 millions d’euros au fisc français. Avec le profil bas de Laeticia, les héritiers de Johnny Hallyday devront se partager cette dette qui réduit considérablement la part de David, Laura, Jade et Joy et Laeticia Hallyday.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus