Fédération nigériane de football: abandon des poursuites contre Amaju Pinnick dans une affaire de corruption

Le président de la fédération nigériane de football Amaju Pinnick peut pousser un ouf de soulagement. Mardi 5 novembre, un tribunal nigérian a annoncé l’abandon des charges contre ce vice-président de la Confédération africaine de football et ses collègues.

Amaju Pinnick et quatre de ses collègues poursuivis dans une affaire de corruption n’ont plus rien à craindre de la justice de leur pays. La juge de la Haute Cour de Justice d’Abuja, Ijeoma Ojukwu, a déclaré n’avoir pas « d’autres choix » que d’abandonner les poursuites. Au total, 17 chefs d’accusations pèsent sur le dirigeant du cuir rond nigérian et ses collègues. Il s’agit notamment d’un présumé détournement de 10 millions de dollars alloués par la Fifa à la NFF. A maintes reprises, leur procès a été reporté.

Au Nigéria, le comité anti-corruption a été dissout par le gouvernement Muhammadu Buhari pour une affaire présumée de faux diplôme détenu par son président. Selon Voa, la décision du juge ne met pas fin aux pépins judiciaires du président de la NFF. L’Etat nigérian avait saisi des propriétés appartenant à Pinnick peu après son éviction de son poste de vice-président à la CAF.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus