Sécurité

Burkina Faso : des femmes esclaves sexuelles libérées par l’armée après de violents combats

Les forces armées du Burkina Faso ont mené des opérations militaires dans le nord du pays. Ces opérations ont permis de tuer selon l’armée, au moins 32 terroristes et de libérer plusieurs femmes retenues en esclavage sexuel.

Au moins 32 militants extrémistes ont été neutralisés dans le nord du Burkina par l’armée. 24 ont été abattus dans la forêt de Yorsala 8 autres dans la localité de Bourzanga. Ces personnes ont été neutralisées à la suite de violents combats dans deux opérations d’envergure. Un soldat est également décédé durant les combats.

Selon l’armée, d’importantes quantités d’armes et de munitions ont été saisies à Bourzanga après que plusieurs femmes et enfants ont été sauvés dans la forêt de Yorsala où les femmes étaient maintenues en esclavage sexuel. Les militants djihadistes ont multiplié des attaques ces derniers jours dans le nord du Faso avec plusieurs soldats et civils tués.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité