Bénin: vers la convocation d’une conférence nationale citoyenne par le peuple souverain

Quelques jours après la révision de la constitution de 1990, un comité s’est mis en place pour travailler à l’organisation d’une conférence nationale citoyenne afin de restaurer la démocratie béninoise qui, selon les responsables de ce projet est pris en otage par une minorité. 

Un projet de convocation d’une conférence nationale citoyenne est en cours de préparation au Bénin. Initiative d’un groupe de béninois conduit par le professeur Andoche Amègnissè, ce projet selon les initiateurs vise à convoquer par pétition une conférence nationale citoyenne qui va rétablir la souveraineté confisquée par un groupuscule. “Par une Pétition Populaire qui sera lancée dans les prochains jours, notre Peuple Souverain va convoquer lui-même la Conférence Nationale Citoyenne qui va lui permettre de reprendre des mains de l’autocratie qui l’écrase, sa Souveraineté confisquée par ce pouvoir de plus en plus imbu de sa position dominante et dont la domination est facilitée par le délabrement de notre classe politique largement corrompue.” lit-on dans le communiqué rendu public ce lundi 11 Novembre 2019 par le comité mis en place par ce groupe de béninois pour préparer ladite conférence.

Aucun Gouvernant n’est plus souverain que son peuple et le Gouvernant qui se place au dessus du Peuple doit être déchu par ce Peuple Souverain. Car la Souveraineté n’appartient à aucune institution. “La Souveraineté appartient exclusivement au Peuple et aucune personne physique ni morale n’a le droit d’exproprier le Peuple de sa Souveraineté.” martèle les membres du comité d’organisation. Pour les initiateurs, il est inadmissible que la constitution soit révisée par une assemblée largement contestée et sans que le peuple ne soit consulté.

La mission du Comité de Pilotage

Pour atteindre l’objectif qu’ils se sont assignés, les responsables du comité d’organisation ont élaboré un chronogramme d’actions ainsi que suit:

– Élaborer le texte de la Pétition Populaire convoquant la Conférence Nationale Citoyenne et Souveraine.

– Organiser au Bénin et à l’extérieure la signature de cette pétition par le maximum de Béninoises et de Béninois, l’objectif étant de recueillir plus de cinq cent mille (500.000) signatures.

– Organiser les visites aux Anciens Présidents de la République, aux formations politiques, organisations citoyennes, syndicales, professionnelles, économiques, culturelles, ou sociales et à toutes personnalités dont la présence est souhaitée à cette Conférence Nationale Citoyenne ; visites dont l’objectif est d’obtenir leurs signatures pour la Pétition Populaire et leurs contributions à la bonne organisation de la Conférence Nationale.

– Dès que la Pétition aura obtenu ses cent mille (100.000) premières signatures, ce Comité prendra les dispositions en vue de sa transmission officielle par voie d’huissier au Chef de l’État et à toutes les institutions actuelles de la République. Ces institutions demeureront en place jusqu’à la décision finale qui sera prise par la Conférence Nationale Citoyenne et Souveraine.

– Sur la base de cette Pétition Populaire, ce Comité prendra toutes les dispositions en vue d’une bonne organisation de cette Conférence Nationale qui se tiendra au plus tard en Février 2020. Et à l’ouverture de la Conférence Nationale, le Comité passera la main au Présidium de la Conférence qui sera élu par la Conférence elle-même après sa Cérémonie d’ouverture.

6 commentaires
  1. Max la menace dit

    QUEL DÉLIRE .
    ENCORE UNE TROUVAILLE DE NOS HOMMES POLITIQUES.
    C’EST TROP JUTEUX.
    TOUS LES MOYENS SONT BONS .

  2. ZATIN dit

    Ce guignol de Amegnisse qui n’arrive même pas à gérer sa propre existence….. Pourquoi pas 10 000 signatures ou 1 million de signatures….n’importe quoi!!!!
    Il me fait rigoler

    1. Tamba dit

      Un malade!!! N’importe quoi!!! De la délinquance politique œuvre d’un intellectuel taré.

  3. TOUTOUOLA dit

    Ils ne sont même pas cohérents dans leur propos. Ils excluent environs 10millions 500 milles en fixant valable que les pétitions de 500.000 béninois. Une pétition qui n’atteint pas 5 millions 500 milles béninois n’a aucune valeur dans le contexte d’une conférence. Il faut au moins être sûr que 50% de la population cautionne une telle idée.
    Mais franchement, on se rend compte vraiment qu’il y a des gens qui n’aiment pas du tout le pays.
    Un pays stable avec des contradictions est mille fois mieux que le cas de la RCA, SYRIE, LYBIE,DARFOUR, etc…
    Aucun régime n’est parfait, mais nous avons l’avantage de pouvoir améliorer à tout moment. Cela est un privilège que ces gens là veulent cacher à la population.
    NE NOUS LAISSONS PAS EMPORTER PAR L’ILLUSION DE CES DESTRUCTIONS qui pour la plupart ne sont jamais en première ligne. L’histoire des évènements d’avril à juin nous l’a montré. Il n’ y avait que des gens manipulés qui ont pays le prix fort de la prison et de la mort.

  4. TOUTOUOLA dit

    “CES DESTRUCTIONS” – LIRE: ” CES DESTRUCTEURS”

  5. Titte dit

    Merci les klékpé de la rupture.vous êtes payé pour ça. Le temps finira par mettre tout le monde à sa place.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus