Bénin: Salimane Karimou met en garde les écoles privées contre la pratique de “journée continue”

Au Bénin, certaines écoles privées fonctionnent en journée continue. Cet état de chose n’est pas du goût du Ministre des Enseignements Maternel et Primaire qui met en garde les promoteurs de ces écoles à travers un communiqué radiodiffusé. Il les invite à se conformer aux textes en la matière pour bon fonctionnement des activités pédagogique.

JT 13h du 6 novembre 2019 avec Estelle PAZOU

Publiée par ORTB sur Mercredi 6 novembre 2019

Après les notes d’interdiction du fonctionnement en journée continue sorties par certains directeurs départementaux, le Ministre vient en personne taper du poings sur la table. Salimane Karimou ne veut plus du fonctionnement en journée continue dans les écoles privées. Selon le Ministre, cette pratique qui prospère progressivement dans le pays est contraire aux dispositions de l’article 11 alinéa e du décret n°2007-279 du 16 juin 2007 fixant les conditions générales de création ou d’ouverture, d’extension, de scission, de gémination, de transfert, de fermeture, de changement de dénomination et de fonctionnement des établissements maternel, primaire et secondaire général.

Il invite en conséquence les promoteurs des écoles privées à se mettre en règle vis-à-vis des dispositions en vigueur. Pour l’ouverture d’un établissement d’utilisation de toute langue autre que le français dans le système, de même que l’exécution de programmes d’études autres que ceux  en vigueur  en République du Bénin, les promoteurs sont invités à déposer un dossier comprenant  sous peine  de rejet : une demande  d’autorisation d’ouverture, la précision  des  programmes d’études  à exécuter,  de même que la  masse horaire, le calendrier  scolaire, les diplômes  envisagés et un engagement  légalisé  à respecter  les textes en vigueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus