Bénin – Révision constitutionnelle: Gérard Gbénonchi exprime sa fierté

La Constitution du Bénin adoptée le 11 décembre 1990 a enfin subie son premier toilettage. Cette réforme constitutionnelle est à l’actif de la 8ème législature qui a voté en procédure d’urgence, dans la nuit du jeudi 31 octobre au 1er novembre 2019. Le député Gérard Gbénonchi a exprimé sa fierté pour avoir participé à ce processus.

Le député Gérard Gbénonchi ne regrette pas avoir été un acteur de la révision de la Constitution du Bénin. “Je suis fier d’avoir été un acteur vivant de cette révision”, a-t-il confié au quotidien du service public La Nation. A l’en croire, il était tant que la loi fondamentale perçue pendant longtemps comme un “fétiche intouchable” soit révisée.

Selon le député, il est connu de tous que la Constitution a des imperfections à corriger. Il fallait donc la toucher pour y mettre des innovations qui répondent aux défis de l’heure pour la modernisation du pays (Bénin Ndlr). Comme il a été longuement expliqué lors des débats en plénière, l’honorable Gérard Gbénonchi a précisé que les fondamentaux de la Constitution n’ont pas été touchés.

3 commentaires
  1. Gerard5567 dit

    Avant d’exprimer sa fierté, ce député devrait d’abord mesurer l’impact de cette révision constitutionnelle sur la vie des gens. (Inondations, pannes d’électricité à répétition à Akpakapa, hygiène des rues, pollution, pauvreté, chômage des jeuens etc…)

    1. george dit

      tu dis n’importe quoi car le gouvernement actuel a hérité de ce que tu décrit a savoir 40 ans de paralysie de développement et travaille l pour ameliorer.
      Si tu n’est pas au courant talon a réalisé en 18 mois Maria gleta 2 et les délestage sont moins fréquents.
      Quant au panne dont tu parle dans ton quartier il se trouve que le réseau est vétuste et demande des travaux.
      Donc patience car ton cadre de vie ne peut que s’améliorer avec les travaux en cours.
      Vous les béninois il est temps d’arrêter vos beninoiserie car tu peux être anti talon et reconnaître que ce monsieur travaille pour son peuple et surtout pour la génération futur mais malheureusement les gens de ton espèce ne pense que avec leur ventre avec sotcha nou tcha bref la facilité

  2. Yeyinou dit

    PEUT ON ÊTRE FIER DU RAFILSTOLAGE ?
    La constitution du Benin etait un patrimoine africain de la 1ere qualité.
    Sa révision par voie parlementaire doit être soumise à un référendum
    Le peuple doit avoir sonmot à dire autrement c’est, ce serait 1 coup d’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus