Société

Bénin – Projet de loi de finance 2020: Martin Assogba présente ses observations aux députés

Au nom du consortium Social-Watch-Alcrer, Martin Assogba a présenté devant les députés de la commission budgétaire, les observations desdites organisations de la société civile.

Le projet de loi des finances exercice 2020 est déjà en examen au parlement. Comme à l’accoutumée, les membres du gouvernement passeront devant les députés de la  commission budgétaire pour défendre leur budget sectoriel. En dehors des membres du gouvernement, la représentation nationale reçoit également les organisations de la société civile pour recueillir leurs observations sur le projet de loi des finances. Dans ce cadre, Martin Assogba, représentant le consortium Social-Watch-Alcrer est allé exposé aux députés les différentes observations relevées par ces deux organisations de la société civile.

Dans son exposé, Martin Assogba s’est appesanti sur le volet  social. « Nous avons étudié le projet de loi des finances qui nous a été envoyé par le parlement et nous avons essayé de scruter les différents points. Nous nous sommes beaucoup appesantis sur les questions sociales, les fonds alloués au Centres de Promotions Sociales » a-t-il fait savoir. A le croire, les fonds alloués à ces centres sont très insuffisants. « Nous sommes donc venus demander aux honorables députés de dire au gouvernement d’avoir un œil très important sur ce domaine pour que si on veut venir en aide aux populations, qu’on puisse le faire décemment afin que les gens quittent la vulnérabilité » a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, le président de l’ONG ALCRER a soulevé également d’autres points comme par exemple le contrôle de l’action gouvernementale.  » Nous avons parlé aussi sur les questions des intrants où nous avons dit que nous serons heureux si on pouvait taxer les intrants qui sont dans le domaine de l’agriculture de rente… Nous avons mis beaucoup l’accent sur ce que l’Assemblée doit faire en matière du contrôle de l’action gouvernementale. » Pour Martin Assogba, les fonds du contribuable doivent être gérés dans la transparence totale et il faudrait qu’il y ait une reddition de compte au niveau gouvernemental et que cela passe par chaque secteur.  Il estime que ceci pourra motiver davantage les citoyens dans le payement de leurs impôts. Précisons qu’avant cette présentation de Martin Assogba devant la représentation nationale, un travail préalable avait  été fait entre l’ONG ALCRER et Social-Watch. De ce travail est issue une documentation dont copie fut mise à la disposition de la représentation nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité