Bénin – Nouveau code électoral: une disposition pour contraindre les agents électoraux

Peu importe le schéma qui se présentera en 2020 ou en 2021, les Béninois les agents électoraux recrutés sur candidature sont tenus de participer à l’organisation sous peine de sanction. C’est la nouvelle formule trouvée par les députés pour régler le problème du fort taux d’abstention enregistré lors des législatives dernières du fait desdits agents. 

Au terme des élections législatives du dimanche 28 Avril 2019, la faible participation des Béninois au vote a entaché l’honorabilité des élus du peuple qui peinent à se défaire de l’odeur d’illégitimité qui leur colle à la peau. Pour régler définitivement à l’avenir cette situation, ils ont à la faveur de l’aménagement du code électoral inséré une disposition contraignante pour empêcher les  agents électoraux tels que les “DAA” ou les membres du bureau de vote par exemple à se dérober à leur devoir.  En effet, l’article du nouveau code électoral stipule: “Participer à l’organisation des élections est un devoir civique qui peut être confiée à tout citoyen. Quiconque accepte ce devoir ne peut s’y dérober, sous peine de sanctions sauf cas de force majeure.“. Une disposition bien trouvée pour mettre aux pas les boycotteurs ou les agents qui abandonnent la mission au dernier moment.

Vu que depuis les dernières élections législatives, les choses n’ont pas fondamentalement changé du côté des partis politiques de l’opposition qui restent jusque-là sans existence juridique, exception faite des Fcbe qui a eu un arrangement, les élections municipales de 2020 pourraient subir le même sort que les législatives dernières. Une éventualité qui vient d’être réglée par cette disposition du nouveau code électoral qui menace de sanction tout agent électoral qui s’abstiendrait volontairement de faire ce pour quoi il a été recruté dans le cadre de l’organisation générale des élections.

L’esprit qui a conduit à cette disposition vise sans doute d’empêcher des manœuvres de la part de certains acteurs politiques notamment de l’opposition qui, exclut de la compétition peut envoyer des militants candidater aux postes d’agents électoraux pour ensuite disparaître au dernier moment empêchant ainsi le vote des citoyens.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More