Bénin: Nicéphore Soglo dévoile le contenu de sa rencontre avec Boni Yayi

Le mercredi 20 novembre dernier, l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi, était de passage au Bénin. Il a rendu visite au président Nicéphore Soglo avant de repartir avec la délégation de la Cedeao. Le cabinet de ce dernier a rendu public l’essentiel à retenir du tête-à-tête entre les deux hommes d’Etat.

Au menu de la rencontre entre Boni Yayi et Nicéphore Dieudonné Soglo, la situation politique nationale. Les deux hommes ont félicité et encouragé la communauté internationale en l’occurrence, la Cedeao à poursuivre sa médiation à l’effet d’aider le Bénin à sortir de la crise post législative. Les derniers développements de l’actualité nationale ont également préoccupé les deux anciens chefs d’Etat. Il s’agit notamment de la “révision expresse de la Constitution sans aucun débat national et les nouveaux amendements portés au code électoral visant à exclure davantage certains acteurs politiques des prochaines consultations électorales ; avec à la clé, l’instauration, par le Parlement illégal, du système des parrainages à la présidentielle prochaine.”

Soglo et Yayi ont également insisté que la situation politique nationale ne doit pas être réduite à une guerre entre deux personnes. “Contrairement à cette tendance, les deux hommes d’Etat ont réaffirmé l’engagement de restaurer l’Etat de droit qui passe par un état d’esprit de gouvernance consensuelle. Sur les détails de ces nuances importantes, le Président SOGLO a remercié son homologue pour sa posture qui le détermine à être en phase avec les idéaux du peuple souverain”, renseigne le communiqué. Il faut dire qu’au-delà du combat démocratique, Boni Yayi a témoigné sa gratitude au président Soglo pour son implication personnelle dans la levée du blocus qu’il avait eu sur son domicile à Cadjèhoun entre le 1er mai et le 21 juin 2019. Les deux personnalités ont pour finir, inviter l’actuel chef d’Etat à faciliter la médiation sous régionale “à défaut d’un dialogue national inclusif et consensuel”.

5 commentaires
  1. EFELDÉ dit

    C’est TOUT ?

  2. Ken dit

    Regardez moi ces deux anciens présidents qui ne savent pas comment occuper leur temps avec leurs arrières petits fils. Qu’allez vous laisser à la postérité ? La haine, la jalousie ou la méchanceté gratuite ? Ayez honte

    1. Juste dit

      Toi tu sors même d ou abruti

    2. Anonyme dit

      Il avoir l’esprit de réconciliation au lieu de prendre toujours votre temps à s’entendre aux personnalités qui ne sont pas les moindre dans la sous région. Si la guerre s’éclate vous qui aviez du bec à bavarder à ne rien dire, pouvez vous faire quelques choses?

  3. Halile dit

    Dites à l’homme de Tchaourou de prendre son mal en patience. Faut pas qu’il joue au papa bonheur. Il a aussi fait beaucoup de victimes en son temps. ICC inoubliable, le financier du ministère, les victimes du cortège présidentiel ……

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.