Bénin: le V.-P de la République, c’est “un élu national oisif” selon Ibrahim Salami

L’émission “Sans langue de bois” de radio Soleil Fm a reçu ce dimanche 10 novembre 2019 le Professeur Ibrahim Salami. Au cours de cette émission l’homme de droit a donné son avis technique sur les nouvelles dispositions insérées dans la Constitution. Il a notamment analysé la création d’un poste de Vice-Président de la République.

Le poste de Vice-Présidence de la République instauré dans la Constitution suscite depuis quelques jours la polémique. Avec un regard technique sur cette disposition insérée dans la loi fondamentale, Ibrahim Salami relève des aspects qui expliquent le contenu donné à ce poste. Selon Ibrahim Salami, le Vice-Président tel que présenté n’a même pas le pouvoir d’un chef quartier ou d’un Préfet.

A l’en croire, le Vice-Président de la République a une insignifiance institutionnelle. “C’est une ombre constitutionnelle…C’est un élu national oisif…”, a-t-il affirmé. Selon lui, le Vice-Président de la République “ne peut rien signer à part les actes de décoration”, car il est aussi précisé qu’il aura désormais en charge la Grande Chancellerie.

Pourquoi un poste de Vice-Président de la République?

Selon les raisons avancées par le Comité d’experts et les députés lors du débat en plénière, l’instauration d’un poste de Vice-Président de la République est motivée par la garantie de la pérennisation de l’organisation des élections générales. Il vient donc pour empêcher l’organisation anticipée des élections présidentielles suite au décès d’un Chef d’Etat en cours de mandat.

« En cas de vacance de la présidence de la République par décès, démission ou empêchement définit, (…) le président de l’Assemblée nationale saisit la Cour constitutionnelle qui constate et déclare la vacance de la présidence de la République. Les fonctions de président de la République sont exercées par le vice-président de la République pour le reste de la durée du mandat en cours. Il prête immédiatement le serment prévu à l’article 53 de la Constitution », précise l’article 50 nouveau.

9 commentaires
  1. DODJIVI dit

    De la part d’un enseignant suspendu du CAMES pour 3 ans pour plagiat, ce commentaire n’est pas étonnant et donne la preuve de la vacuité de ses capacités intellectuelles. Le Bénin est-il le seul pays à instituer un poste de Vice-Président?
    Quelles sont , selon Salami, les prérogatives du vice-Président de Côte d’Ivoire, du Libéria, etc….
    On en a marre des intellectuels tarés au Bénin.

    1. CHABI KPANDE Josué dit

      Eh bien le Professeur SALAMI vous emmerde
      Il vous informe même que son manuel de droit administratif paraît bientôt. Un exemplaire vous sera dédicacé pour vous rendre moins idiot

    2. Anonyme dit

      Vous parlez d’une autorité, en appelant même son Nom de cette manière, vous êtes vraiment mal élevé. Avez-vous élevé les cochons ensemble. Vous n’êtes qu’un imbécile, et je vous souffle que vous ne pourrez jamais atteindre le niveau intellectuel de ce digne Professeur. Va te faire foutre.

      1. SÈMÈVO dit

        M. DODJIVI, que savez vous de plagiat ? Demandez au prof Aivo pourquoi le prof Salami a pris ses distances de l’ABDC alors qu’il en était membre fondateur et vice président ? Eh bien justement parce que le prof Salami accusait le prof Aivo de plagiat. Donc bouclez la.

    3. Ben dit

      L’ homme faible se protège derrière un nom. L’homme fort se le crée!!!

      C’est pas de votre faute vous n’êtes qu’une vulgaire marionnette qui fait ce qu’on lui dicte .

      Plagiat , plagiat .
      Vous ne chantez que ça

      Apparemment vous n’avez que ça à répondre. Eh bien le prof Salami vous emmerde

      Apparemment ça vous gêne que le plus ancien dans le grade le plus élevé en droit constitutionnel en activité au Benin prenne la parole. Désolé pour vous, c’est une lumière qui vient de Dieu, elle ne peut jamais s’éteindre inchallah.

    4. Euloge dit

      Monsieur Dodjivi, pourrions-nous faire un débat d’ idées sans se distribuer des amabilités ?

  2. CHABI KPANDE Josué dit

    Eh bien le Professeur SALAMI vous emmerde !
    Il vous informe même que son manuel de droit administratif paraît bientôt. Un exemplaire vous sera dédicacé pour vous rendre moins idiot

  3. SÈMÈVO dit

    M. DODJIVI, que savez vous de plagiat ? Demandez au prof Aivo pourquoi le prof Salami a pris ses distances de l’ABDC alors qu’il en était membre fondateur et vice président ? Eh bien justement parce que le prof Salami accusait le prof Aivo de plagiat. Donc bouclez la.

  4. Achakè dit

    Oh qu’il est bon de se cacher derrière des pseudo sur Facebook pour calomnier les autres…
    Vacuité dites vous ? Montrez nous donc vos capacités à vous
    Pour votre info, le prof SALAMI est un intellectuel accompli qui n’a plus rien à prouver que ce soit en tant qu’enseignant qu’avocat. En quoi donné une opinion technique mériterait des calomnies?
    Entre parenthèses, sachez qu’en Côte d’Ivoire, le VP peut recevoir délégation de certains pouvoirs du président de la République et même le suppléer. Au Liberia, il assume également les fonctions de président du Sénat.
    Il n’y a de taré que celui qui trouve autrui taré.
    Je passais

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus