Bénin: la société civile plaide pour l’adoption d’un code contre la corruption

Des organisations non gouvernementales, et à leur tête le Fonac et Alcrer étaient ce vendredi 22 novembre dans un hôtel de la place. L’objectif de cette audience est de plaider pour la relecture de la loi portant lutte contre la corruption en République du Bénin.

Modifier la loi portant lutte contre la corruption et infractions connexes en République du Bénin. C’est le but poursuivi par les organisations de la société civile à travers la cérémonie de ce vendredi. En présence de plusieurs autorités politiques et administratives, elles ont procédé à la remise officielle du document traduisant l’intention de la société civile d’être plus au cœur de la lutte contre la corruption.

Cette cérémonie entre dans le cadre des activités du Projet “Renforcement des Osc dans la détection et la dénonciation de la corruption” (Projet 2D corruption). Ce projet est financé par le Programme renforcement et participation de la société civile (RePaSoC) dans le cadre du 11ème Fonds Européen de développement (Fed). Les décideurs auront donc à jouer leur partition si, entre temps, elles veulent réellement lutter contre le fléau afin de doter les Osc de moyens juridiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus