gaetane

Bénin – Gaston Zossou sur les réformes: « ce qui a été dit de bon est en train de se mettre en place »

Silencieux depuis un moment, l’actuel directeur de la loterie nationale du Bénin, l’ancien ministre Gaston Zossou arompu le silence ce dimanche 17 Novembre 2019 à la faveur de l’émission « Zone Franche » de Canal 3. 

Avec la même verve qu’on lui connaît quand il s’agit de défendre sa conviction, l’ancien ministre de communication et l’actuel directeur général de la loterie nationale, Gaston Zossou s’est prononcé sur les dernières actualités politiques du Bénin. Dans ce tour d’horizon de l’actualité national, l’ex-porte- parole du gouvernement du président Mathieu Kérékou s’est prononcé sur le dernier dialogue politique, sur la révision de la constitution, sur la relecture du code électoral…

Appréciant les différentes réformes initiées par le chef de l’Etat, le président Patrice Talon depuis depuis son investiture le 3 Avril 2016, Gaston Zossou estime que la mouvance au pouvoir est sur une bonne voie. «  Je suis profondément fier, parce que ce qui a été dit de bon est en train de se mettre en place de façon graduelle et certaine » a-t-il laissé entendre. Pour ce soutien inconditionnel de « la Rupture », le Bénin est en pleine rénovation même si beaucoup de choses restent encore à faire. « Nous sommes dans une logique de relèvement impétueux de notre pays. Mais j’ai pleine conscience qu’il y a encore un vaste champ à labourer » a-t-il fait savoir. Selon lui, si les réformes obstruent des carrières, arrachent des prébendes à des individus ou à des groupes d’individus, cela n’équivaut pas à dire que ces réformes ne sont pas bonnes. Bien souvent, conclut-il, les réformes les plus fécondes on les conduit avec un groupe contre l’inertie du plus grand nombre.

Faut-il le rappeler, le ministre Gaston Zossou très tôt s’est démarqué de l’alliance « Union fait la Nation » qui était dans un jeu clair-sombre pour soutenir la candidature de l’homme d’affaire Patrice Talon. Nommé au poste de directeur de la loterie nationale du Bénin, Gaston Zossou est resté fidèle à son engagement à accompagner le président de la République dans ses réformes. Contrairement à l’ancien ministre Candide Azannaï qui a affirmé que les contrats de départ envers le peuple béninois ne sont pas respectés, Gaston Zossou pense le contraire et estime que ce qui est dit est ce qui se fait.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus