Bénin: Ce que Nicéphore Soglo et Olushegun Obasanjo se sont dits

L’ancien chef d’Etat nigérian, Olushegun Obasanjo était au domicile de son homologue Nicéphore Dieudonné Soglo ce lundi 11 novembre. Les deux personnalités ont fait le tour d’horizon de certains sujets préoccupant pour le continent africain.

L’ancien chef d’Etat nigérian, Olushegun Obasanjo a eu un tête-à-tête avec son homologue béninois ce lundi matin. Au cours de leurs échanges, rapportent certaines sources dignes de foi, les deux personnalités ont eu à discuter des questions concernant le développement du continent africain. Le développement ne pouvant devenir une réalité sans l’intégration africaine, ils ont décidé, à travers le forum des anciens chefs d’Etat, de mettre leurs expériences au service du continent.

Le président Nicéphore Soglo a saisi l’occasion pour remercier son hôte du rôle qu’il a joué et continue de jouer dans la résolution de la crise politique qui secoue le Bénin depuis quelques mois. Des actions sont prévues pour très bientôt à l’effet de conjurer les crises cycliques qui entravent le développement économique et la stabilité en Afrique.

7 commentaires
  1. EFELDÉ dit

    OLUSEGUN, emprunt de la grande culture du peuple yoruba est certainement venu prodiguer des conseils de sagesse à Vihoutou soglo dont l’hyperactivité au profit des siens, frise une irresponsabilité d’enfant gâté, qui pourrait entraîner la sous région dans le chaos.
    En bon yoruba, OBASANDJO sait que *CHARBONNIER, ROI CHEZ LUI.*
    Laissez TALON travailler. Le monde jugera sur pièces !
    À bon entendeur, salut !

    1. Adjomale achille dit

      Espème de klébés

    2. Tchede dit

      Le putin de travail que Talon s’est créé oui……., le peuple ne lui a surtout pas demandé une révision de la constitution sans son avis….., ce qui est fait est un désastre et une psychose infligée au peuple du Bénin…. c’est de l’insulte pour notre nation……

      1. chichi dit

        le peuple dans sa grande majorité n’est pas outillé pour juger de la pertinence des réformes apportées à la loi fondamental, vous d’ailleurs me semblez profane sur la question. En effet, ne nous mentons pas comme dans n ombre de pays africains l’analphabétisme et le manque d’instruction sont très prégnants donc cela n’aide pas à l’analyse d’un texte comme celui de la constitution.
        Len président n’a pas obligation exclusive de passer par un référendum afin de modifier la constitution.
        Il a été , je vous rappelle, en tant que représentant du peuple et à ce titre il a pour devoir de conduire aux destinées de ce dernier en prenant des décisions et engagements pour le peuple.
        De plus, dans le cas d’espèce, cette situation émane du dialogue politique entre les divers acteurs de la vie politique qui sont en “REGLE” ou en voie, il n’y a pas pris part.
        La mauvaise ne vous honore pas.
        Qu’est-ce qui vous dérange dans les nouveautés introduites? Une meilleure représentativité de la gente féminine, la limitation des mandats présidentiels à 2, celles législatifs à 3, la mise en place d’élections générales, la suppression de la peine capitale, la création d’un poste de vice- préseident pour assurer au pied levé la vacance du pouvoir?
        Voila des questions qui permettent de développer un argumentaire plutôt que d’être dans de la dénonciation tous azimut.

  2. Quenum Mesmin dit

    N’ont-ils pas abordé les fermetures des frontières terrestres nigérianes avec les pays voisins y compris le Bénin ?

    1. Tchede dit

      Pour ton info, Boni ne rentrera pas au pays dans ces circonstances et ambiance politique à polémique que Talon a crée……., il n’a pas besoin le lui pour continuer ses œuvres démoniaques et meurtries…..
      La frontière peut rester fermer pendant 05 ans, il assumera les conséquences de ses actes……..

      1. chichi dit

        Ce que vous écrivez n’a aucun sens, aucune espèce de valeur ajoutée. A vous lire on en retire essentiellement que vous utilisez le français de manière peu certaine je dois vous l’avouer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.