Bénin – Cantines-Scolaires: les précisions du représentant du PAM sur la mission de l’organisation

Dans sa politique sociale, le gouvernement du président Patrice Talon a mis en oeuvre le programme Cantine scolaire pour maintenir les écoliers à l’école et soutenir leurs parents. Le représentant du PAM, Guy Adoua donne des précisions sur le rôle de cet organisme d’aide alimentaire dans ce programme.

Le programme alimentaire mondial (PAM) n’est pas l’adjudicataire d’un marché de Cantines scolaires en République du Bénin. C’est du moins la précision que le représentant du programme, Guy Adoua reçu dans l’émission « Sous l’arbre à palabre » du quotidien Événement Précis a tenu à faire. « Je pense qu’il faut mettre la lumière à ce niveau puisque j’ai lu quelque part que le PAM a gagné un marché pour les cantines scolaires. Le PAM n’est pas au Bénin pour gagner un marché. Le PAM n’est pas une agence pour exécuter des prestations de service. Nous sommes là pour accompagner les gouvernements » précise-t-il.

Selon Guy Adoua, le gouvernement a estimé que le PAM a une expertise comme les autres agences des Nations-Unies notamment  dans le domaine de l’alimentation. C’est donc pour corriger les ratés enregistrés dans le programme cantine scolaire par les régimes précédents que le gouvernement du président Patrice Talon a sollicité l’expertise du PAM. « Par le passé, il y a eu des expériences qui n’ont pas été du tout concluantes. Les enfants ne mangeaient pas régulièrement, il y avait des problèmes liés à la qualité mais aussi à la quantité. Fort de l’expérience dans le domaine, le gouvernement s’est rapproché du PAM et notre rôle est de l’accompagner pour s’assurer que les enfants mangent » indique Guy Adoua.

Selon le représentant du PAM au Bénin, le rôle de l’organisme  va au-delà d’offrir des repas aux enfants. En plus de son appui au gouvernement, le PAM assure la connexion avec les petits producteurs, des questions de nutrition et de santé. Il est chargé de faire la distribution des vivres, mais il apporte aussi son expertise pour accompagner le gouvernement à faire de ce programme, un programme durable, précise-t-il.

1 commentaire
  1. TOUTOUOLA dit

    GOOD JOB

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus