Tunisie : libération de Nabil Karoui (Justice)

Les autorités judiciaires de la Tunisie ont décidé de remettre en liberté, le candidat à la présidentielle Nabil Karoui, emprisonné peu avant le début de la campagne pour le premier tour du scrutin. Il n’a pas pu faire campagne mais est arrivé deuxième au premier tour.

A quelques jours du second tour de la présidentielle tunisienne, la justice a décidé ce 9 octobre de remettre en liberté le candidat, Nabil Karoui. Plusieurs fois débouté par la cour d’appel du pays lors de ses précédentes demandes de remise en liberté, il pourrait être libéré dans les prochaines heures.

Dans un Tweet posté par son parti « Au cœur de la Tunisie », la plateforme a indiqué « Nabil karoui en fin libre ». Placé en détention préventive le 23 août, l’homme d’affaires est poursuivi, depuis 2017, pour blanchiment d’argent et évasion fiscale. La date de son arrestation, 10 jours avant le début de la campagne, avait suscité des interrogations sur une instrumentalisation de la justice et renforcé in fine le climat de défiance d’une partie de la population à l’égard des institutions, indique RT.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus