Togo: grâce présidentielle pour l’activiste Satchivi Folly

Le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, conformément à l’article 73 de la constitution, a gracié l’activiste Satchivi Folly ce mercredi 16 octobre.

Arrêté alors qu’il s’apprêtait à donner une conférence de presse le 22 août 2018, l’activiste Satchivi Folly a été jugé en première instance puis jeté en prison pour trouble aggravé à l’ordre public et puis l’apologie de crime et de délit”. Il avait été condamné à 36 mois de prison dont 24 ferme. Son conseil, déçu de la décision, avait interjeté appel. Ce 10 octobre, la cour d’appel a réduit la peine à 24 mois dont six avec sursis.

Pour avoir passé pratiquement 14 mois en prison, il ne restait qu’environ quatre mois pour l’activiste pour recouvrer sa liberté. Mais le chef de l’Etat en a décidé autrement. Il est donc libre de ses mouvements. Les formalités d’usage sont en cours pour qu’il retrouve sa famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More