Nigéria: le Sénat en passe de réduire le nombre de partis politiques de 91 à 5

Dans une déclaration faite le mercredi 09 octobre 2019, le Sénat nigérian a annoncé clairement son intention de réduire le nombre de partis politiques de 91 à 5 par le biais d’une législation.

A lire aussi:

La multiplicité des partis politiques au Nigéria est un fait que la Chambre haute du Parlement nigérian déplore énormément. Elle l’a fait savoir à l’occasion d’une réunion avec les dirigeants de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pour l’ancien vice-président du Sénat, Ike Ekweremadu (PDP Enugu West), le nombre de partis politiques participant aux élections contrevenait aux dispositions de la loi électorale modifiée. Il a déclaré qu’en vertu de la loi électorale, les partis politiques qui n’avaient pas réussi à obtenir un siège aux élections générales devraient être radiés de leur registre.

«Nous devons modifier la loi pour réduire le nombre de partis politiques à un maximum de cinq. Ce comité est vraiment déterminé à réduire le nombre de partis politiques afin de faire économiser de l’argent aux contribuables. », a déclaré le sénateur Kabiru Gaya (APC Kano South), président du comité du Sénat sur l’INEC, qui ajoute qu’après les récents litiges électoraux, «la commission avait systématiquement annulé l’enregistrement de nombreux partis en vertu de la loi électorale. Mais les partis ont insisté sur le fait que la loi électorale était inférieure à la constitution », rapporte legit tv.

1 commentaire
  1. ESPRIT dit

    AH ENCORE LE BÉNIN QUI FAIT ÉCOLE CHEZ LE GRAND NIGERIA
    CEUX QUI CRIENT CONTRE LA CHARTE DES PARTIS POLITIQUE ET LA REFORME DU SYSTÈME PARTISAN AU BÉNIN J’ESPÈRE QU’ILS AURONT L’HONNÊTETÉ DE RECONNAITRE QUE LE BÉNIN ÉTONNE ET ÉTONNERA
    BRAVO AUX DÉPUTES DE LA 7 EME LÉGISLATURE ET J’ESPÈRE QUE LA 8 EME LÉGISLATURE IRAIT PLUS LOIN AVEC LE FINANCEMENT DES PARTIS POLITIQUE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus