Irak : le premier ministre prêt à démissionner sous la pression des manifestants

Le premier ministre irakien Adel Abdul Mahdi, a accepté de démissionner  si un remplaçant lui était trouvé, a annoncé jeudi, le président irakien dans un discours prononcé à la télé.

“Le Premier ministre a annoncé qu’il acceptait de présenter sa démission si les parties s’accordaient sur une alternative adéquate dans le contexte de la constitution et de la loi pour éviter un vide constitutionnel”, a déclaré Salih dans un discours télévisé. « Je rencontre personnellement et consulte les différents partis et blocs pour mener à bien des réformes dans le cadre de la loi afin de maintenir la sécurité de l’Irak », a-t-il poursuivi en ajoutant qu’une nouvelle loi électorale sera présentée au Parlement la semaine prochaine.

A part l’annonce de la possibilité d’un départ du premier ministre, le président Irakien Barham Salih, a annoncé que des élections législatives anticipées se tiendraient une fois qu’une nouvelle loi serait adoptée. Ce discours présidentiel intervient alors que les dirigeants politiques irakiens s’efforcent de trouver une solution aux manifestations qui appellent à une réforme économique, à une refonte du gouvernement et à la fin du système de partage du pouvoir du pays, rappel Al Jazeera.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus