Guinée: quatre responsables de l’opposition interpellés à Conakry

Quatre responsables de l’opposition ont été arrêtés ce samedi à Conakry par la police. Cette arrestation intervient à quelques deux jours de la grande marche de l’opposition contre l’idée d’un troisième mandat du président Alpha Condé.

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a annoncé l’arrestation par la police, de quatre principaux dirigeants de son bloc. Selon l’AFP, Abdourahmane Sanoh, le coordinateur de ladite plateforme figure parmi les personnalités interpellées. Aucun motif officiel n’a été communiqué après leur arrestation. Mais dans le camp de l’opposition, on estime qu’il il y a de forte chance que cela soit en lien avec la grande manifestation annoncée contre un troisième mandat d’Alpha Condé.

Depuis que ce dernier a dit au peuple guinéen de se préparer à un référendum, les forces coalisées de l’opposition ont accentué la pression sur son régime. L’annonce d’un projet de révision de la constitution est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Vendredi denier, 53 députés de l’opposition sur 114 que compte le parlement ont décidé de suspendre leur participation aux travaux de l’Assemblée nationale. Un signe de protestation qui n’empêche pas le pouvoir de dérouler sa stratégie vue que la majorité était acquise.

Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo se dit déterminer à obliger le président Condé à respecter la constitution du pays. Élu en 2010 puis réélu en 2015, Alpha Condé n’est plus éligible à un troisième mandat. Même s’il n’a pas officiellement dévoilé son intention, le flou qui entoure sa réforme constitutionnelle à trois mois de la fin de son mandat redessine clairement ses ambitions.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More