Ghana: bientôt l’enseignement du français dans les écoles

Le ministre de l’enseignement supérieur a annoncé l’introduction de la langue française dans les programmes d’enseignement au niveau primaire et secondaire très prochainement, rapport Ecofin.

Kwesi Yankah, ministre d’Etat chargé de l’enseignement supérieur, lors de la cinquième conférence sur l’enseignement supérieur et la recherche entre la France et le Ghana, a fait savoir que son pays va rendre obligatoire l’enseignement du français dans les écoles. D’abord, cela ne concernera que les apprenants du primaire et du secondaire.

Cette annonce a reçu un écho très favorable de la partie française qui déjà promet son soutien au projet. L’apport de la France consistera en la facilitation des programmes de mobilité des professeurs et des chercheurs et à la mise en relation des institutions ghanéennes et  françaises. Il faut dire que le gouvernement ghanéen avait déjà engagé des réformes dans ce sens depuis plus d’un an. L’objectif est de faire du pays un espace bilingue, justifie le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More