Gabon: après Pascaline Bongo, le président se débarrasse d’un autre frère

De retour devant la scène politique après son AVC, Ali Bongo poursuit la purge dans son camp. Selon le relevé du conseil des ministres qu’il a présidé mardi, le chef des renseignements de la présidence, Frédéric Bongo, demi-frère du chef de l’Etat a été muté hors des frontières gabonaises.

Le tout puissant chef des renseignements et acteur clé de la sécurité présidentielle, Frédéric Bongo est désormais appelé à servir son pays loin du palais du bord de mer. En effet, le désormais directeur général des Services spéciaux est promu attaché militaire à l’ambassade du Gabon en Afrique du Sud. Très discret et membre de la famille, il est perçu comme un véritable homme de confiance du président.

Cette mise à l’écart de Frédéric Bongo fait suite au limogeage de Pascaline Bongo au poste de haute représentante du président Ali Bongo. Des mesures qui font grand bruit et alimentent les débats à Libreville. Dans une interview accordée au média pro-gouvernemental l’Union à l’occasion de ses dix ans au pouvoir, le fils de Omar Bongo a réitéré son engagement à poursuivre sa mission avec plus de détermination afin d’améliorer le quotidien des gabonais. Héritier de premier plan, il succède à son père décédé en juin 2008 à Barcelone en Espagne, avant d’être élu à la tête du pays en 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More