France : Nicolas Sarkozy dans de beaux draps, il risque un an de prison

Les choses ne semblent pas aller en s’arrangeant pour l’ancien président français, Nicolas Sarkozy, dans l’affaire Bygmalion.

La cour de cassation en France, a confirmé définitivement mardi, le renvoi en correctionnelle de Nicolas Sarkozy dans ce qui est appelé l’affaire Bygmalion, a indiqué l’AFP. L’ancien président doit répondre d’allégations de dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012.

Trempé dans une affaire de «financement illégal de campagne électorale», un délit passible d’un an de prison et de 3 750 euros d’amende, Nicolas Sarkozy n’échappera pas à un procès devant les tribunaux. La plus haute instance de justice française en a décidé ainsi. Il va sans dire que Sarkozy sera jugé aussi bien que 13  autres protagonistes avec lui.

1 commentaire
  1. Le Democrate dit

    Si c’était au benin qu’on juge un ancien president de la republique on nous parlera d’harcèlement politique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.